Créer un site e-commerce en boulangerie : comment faire ?

    Partager :

    Créer un site e-commerce peut être un moyen avantageux d’élargir la clientèle de votre boulangerie (notamment en période de crise sanitaire). La création et l’ouverture d’une boutique en ligne sont toutefois des démarches qui demandent un certain nombre de connaissances préalables.

    Qu’est-ce qu’un site e-commerce ?

    Un site e-commerce est une plateforme accessible sur Internet qui propose des produits à la vente. Egalement appelé « boutique en ligne », ou site marchand, il permet aux internautes de consulter l’offre proposée par le vendeur, puis d’acheter le ou les produits de leur choix directement sur le site.

    Quels moyens de paiement peuvent être proposés sur un site e-commerce ?

    De nombreux moyens de paiement (cumulables) peuvent être proposés sur le site e-commerce de votre boulangerie :

    • Carte bancaire,
    • Porte-monnaie virtuel (type PayPal ou Paylib),
    • Solution de paiement par audiotel ou SMS…

     Il est également possible de mettre en place un système de Click And Collect (autrement dit pouvoir commander en ligne un produit en stock puis retirer l’article en magasin). Cela évite d’avoir à gérer la livraison.

    Quelles sont les formalités de création d’une boutique en ligne ?
    Les différentes solutions de création de site e-commerce possibles

    • Utiliser une plateforme de vente existante et y créer un compte professionnel ;
    • Prendre une solution d’hébergement e-commerce clé-en-main auprès d’un prestataire spécialisé ;
    • Faire créer sa boutique en ligne de A à Z par un professionnel (agence Web, développeur…) et prendre en charge son hébergement (ou le confier à une agence).

     Attention : lorsque vous confiez la création du site à un prestataire, c’est ce dernier qui sera automatiquement titulaire des droits d’auteur, à moins d’en convenir autrement dans un contrat écrit, en demandant au professionnel une cession des droits d’auteur (sur l’ensemble du site et pour une durée indéterminée).

    Sachez par ailleurs que la fiscalité diffère selon la solution envisagée. Dans le cas d’une création par un prestataire, les dépenses liées à l’acquisition doivent être amorties sur une durée n’excédant pas 5 ans, et sont comptabilisées dans un poste d’immobilisations incorporelles. Si vous créez vous-même votre boutique en ligne, les dépenses liées à la phase de production et de développement du site peuvent être inscrites à l’actif de l’entreprise à certaines conditions.

    Quel nom de domaine donner à votre site marchand ?

    Chaque site Internet est identifié par un nom de domaine. Il est important de choisir un nom qui sera capable de représenter facilement l’identité de votre commerce, mais aussi d’optimiser son référencement sur les moteurs de recherche. Pour protéger votre nom de domaine, il est conseillé de le déposer auprès d’un organisme spécialisé (l’Afnic pour les noms en .fr, l’Internic pour les noms en .com) en passant par un bureau d’enregistrement (appelé register).

    Avant cela, pensez à vérifier la disponibilité de votre nom en consultant l’outil de recherche des noms de domaine de l’AFNIC.

    Les sites e-commerce doivent également s’enregistrer auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) pour garantir la confidentialité du traitement des données personnelles des clients qui achètent en ligne. Il faudra ensuite vous mettre en conformité concernant ce traitement des données personnelles, c’est ce qu’on appelle la RGPD.

    Quelles sont les mentions obligatoires devant apparaître sur votre site e-commerce ?

    • Raison sociale, forme juridique, adresse de la boulangerie (ou du siège social), montant du capital social ou votre nom, prénom, et domicile si vous êtes un entrepreneur individuel ;
    • Adresse mail de la boulangerie et numéro de téléphone ;
    • Nom du responsable de la publication ;
    • Coordonnées de l’hébergeur du site ;
    • Numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) et numéro de TVA intracommunautaire ;
    • Conditions générales de vente (CGV) : prix en euros, TTC, frais et délais de livraison, modalités de paiement, droits de rétraction… ;
    • Numéro de déclaration simplifiée obtenu auprès de la CNIL ;
    • Eléments spécifiques éventuels selon le statut (numéro d’inscription au répertoire des métiers pour une activité artisanale etc…).

    Les étapes pour se lancer dans le e-commerce quand on est boulanger

    Il s’agit déjà de se débarrasser de l’idée que gérer un site e-commerce est compliqué. L’apprentissage est facile, il demande simplement que vous y consacriez un peu de temps. Si vous choisissez un prestataire pour vous accompagner, alors ce ne sera que plus simple. Vous devrez trouver une agence web ou un développeur pour créer votre site.

    Ensuite, il faudra que vous vous formiez, vous ainsi que vos employés, pour gérer le back-office (l’arrière-boutique en ligne) et ainsi recevoir les commandes, modifier les stocks ainsi que les fiches produits en fonction des produits du jour.

    Une fois que votre site est prêt, il faudra que votre clientèle sache que vous êtes désormais en ligne. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux, un logiciel de newsletter pour envoyer des mails à vos clients ou futurs clients, et installer de la publicité dans votre magasin, comme des cartes de visite, ou des kakemonos devant votre boulangerie avec l’adresse de votre site web bien visible. Laissez libre cours à votre créativité !

    Les avantages du e-commerce

    Les avantages du e-commerce sont bien plus nombreux que les désavantages. En créant votre site en ligne :

    • Vous vous offrez l’opportunité de toucher beaucoup plus de clients. En effet, nombreux sont les clients pressés ou stressés par la situation sanitaire qui apprécieront un service en ligne.
    • Vous vous indépendantisez également de votre boutique qui ne sera plus votre seule source de revenus.
    • Vous vous facilitez la vie en termes de gestion, puisque vos stocks sont automatiquement réduits au moment de la commande et que vous êtes alerté lorsque le seuil de stock devient critique. Cela vous permettra également de mieux suivre vos achats et ainsi d’optimiser vos préparations.

    Avoir un site web, c’est également un superbe outil pour mieux comprendre vos clients et leurs attentes. Le site générera automatiquement des données sur les produits les plus vendus, les heures de commande et les produits en perte de vitesse. Vous pourrez ainsi mieux anticiper les périodes creuses ou fastes d’année en année et avoir un commerce plus efficace.

    Le click and collect concrètement comment ça fonctionne ?

    Le click and collect peut être mis en place selon de nombreuses manières. Il est possible de permettre au client de passer sa commande directement depuis votre site et de venir la récupérer sur place. Vous pouvez également rejoindre une plateforme mutualiste entre plusieurs professionnels, le plus souvent des commerçants du quartier.

    Ensuite, il s’agira de préparer votre boulangerie pour cette activité. Aménagez un endroit pour le retrait des commandes avec des indications claires, mettez immédiatement de côté les produits commandés en ligne et faites un suivi de stock rigoureux. Ensuite, c’est à vous de jouer pour que les clients qui viennent récupérer une commande passée en click and collect attendent le moins possible.

    Vous pouvez aussi proposer un service de livraison sur des horaires définis, en fin de journée par exemple.

    Retrouver tous nos conseils digitaux dans la rubrique dédiée.