Le sommeil : nos conseils pour mieux se reposer

    Partager :

    Le sommeil est primordial tant pour le moral que pour la santé à plus ou moins long terme. Avec ses horaires atypiques, le milieu de la boulangerie-pâtisserie artisanale n’est pas épargné par les problématiques liées aux troubles du sommeil. Découvrez quels sont les risques d’un mauvais sommeil, et suivez tous nos conseils pour mieux vous reposer.

    Le sommeil des Français résumé en quelques chiffres

    En 50 ans, les Français ont beaucoup changé leurs habitudes en matière de sommeil, et dorment déjà 1 h 30 de moins en moyenne. Pour un bon sommeil réparateur, celui-ci devrait se composer de 3 à 5 cycles complets de 90 minutes chacun.

    Concernant les troubles du sommeil, les études sont significatives : les artisans boulangers sont beaucoup plus touchés que les autres professions ! Ainsi :

    • L’insomnie chronique touche 16 % des Français, contre 25 % des boulangers-pâtissiers âgés de plus de 35 ans ;
    • Seulement 5 % de la population se plaint d’apnée du sommeil, contre 9 % des professionnels de la boulangerie artisanale.

    Les risques d’un mauvais sommeil pour la santé

    Le temps de sommeil idéal se situe autour de 7 h en moyenne par nuit. On estime qu’en dessous de 6 heures de sommeil par jour certains risques pour la santé psychique et physique sont accrus. Le manque de sommeil a notamment un impact sur l’attention, mais aussi sur les défenses immunitaires en général, ou sur le risque de diabète.

    Selon les dernières études, plus de 16 % des boulangers-pâtissiers souffrent de ce que l’on appelle la dette de sommeil : c’est la différence entre le besoin d’heures de sommeil et les heures réellement dormies sur une semaine. Si elle n’est que de quelques heures, cette dette peut se récupérer facilement sur les jours de repos. Mais elle peut aussi se compter en jours et, dans ce cas, il faut envisager de changer votre routine au quotidien, et votre hygiène de vie à plus long terme.

    Un mauvais sommeil ou un manque de sommeil entraîne notamment des problèmes de somnolence. Plus de 14 % des boulangers affirment avoir tendance à s’endormir involontairement durant la journée. Le risque lié est bien sûr l’inattention, et donc les accidents sur la route ou sur le lieu de travail.

    Nos conseils aux boulangers pour optimiser votre sommeil

    Les artisans boulangers ont des horaires de travail atypiques, et commencent en général leur journée entre 3 h et 7 h du matin, pour ceux qui travaillent au fournil et en laboratoire à la préparation du pain et des viennoiseries, et entre 6 h et 9 h pour les vendeurs en boutique. Il est donc essentiel d’adopter les bons gestes pour optimiser le temps de repos disponible.

    Voici quelques conseils pour y parvenir :

    • Ne négligez pas l’importance de la lumière du jour: une bonne exposition à la lumière extérieure favorisera plus tard l’endormissement, car elle agit sur la production naturelle de mélatonine (l’hormone du sommeil). Si vos horaires trop décalés ne le permettent pas, essayez la luminothérapie, une pratique répandue dans les pays scandinaves où il y a très peu de lumière naturelle en hiver.
    • La sieste est l’un des meilleurs moyens de récupérer pendant la semaine de travail. Adaptez le temps nécessaire à votre temps de sommeil nocturne, pour parvenir à faire un minimum de 7 h de sommeil en tout. Plus de 55 % des boulangers ont déjà adopté cette bonne habitude, avec un temps moyen de 1 h 10 de sieste.
    • Prenez soin de votre alimentation : ne consommez plus de boissons excitantes comme le café ou les sodas 4 h avant de dormir, et essayez de ne pas sauter de repas.
    • Créez une ambiance calme propice à la détente avant d’aller vous coucher : prenez une douche chaude, évitez les écrans, et préparez une pièce parfaitement obscure, pour pouvoir vous endormir sereinement même en pleine journée.

     Vous avez désormais toutes les clés pour pouvoir optimiser votre sommeil et préserver votre santé !